Sushi

2011/07/30 Sat 13:11

Quand j’ai dis que j’ai fait des sushis à la maison, on me dit "Tu as mangé des poissons crus ? Je peux pas !" Mais non, le sushi n’est pas toujours avec des poissons crus. Sushi, ça veut dire “riz vinaigré”. Donc ça peut être avec des légumes, de la viande, des œufs et bien sûr avec des poissons crus ou cuits.

Nigiri-zushi
Quand on mange des sushis au restaurant, c’est survant Nigiri-zushi. Nigiri-zushi est le riz vinaigré et en boule, et une tranche de poisson ou d’œuf par dessus. Ça a l’air simple à faire, mais il faut penser à équilibrer le riz et le poisson. Le riz ne doit pas être trop compact mais quand même il doit être bien tenu. Si on veut manger différentes sortes de Nigiri-zushi, donc c’est mieux de manger au restaurant.
IMG_1365.jpg

Quand je mange des sushi à la maison, c’est Chirashi-zushi, Temaki-zushi ou Maki-zushi.

Chirashi-zushi
Chirashi veut dire “disperser”. On prépare du riz vinaigré et on disperse les ingrédients. C’est facile à faire et on peut décorer avec les ingrédients.
a0780_000043.jpg

Temaki-zushi
Temaki veut dire “roulé à la main”. On prépare du riz vinaigré et des ingrédients comme du poissons, des œufs, des feuilles d’algues, des légumes. Chacun mange comme il veut en roulant du riz et les ingrédients dans une feuille d’algues.

Maki-zushi
Maki veut dire ”roulé”. Sur la feuille d‘alugues on met du riz et les ingrédients puis on roule. On le coupe avant de manger.
P1090733.jpgP1090736.jpg
P1090738.jpgP1090740.jpg




Japon | Comments:(1) | Trackbacks:(0)

La fête des étoiles

2011/07/07 Thu 19:55

Le 7 juillet c'est la fête des étoiles. On célèbre le rendez-vous d'Altaïr et Véga. Dans la légende chinoise, Véga est une fille de l’empereur du Ciel. Elle est une très bonne tisser et elle travaille beaucoup. L’empereur du Ciel décide de marier Véga avec un bouvier, Altaïr qui habite de l’autre côté de la Voie lactée. Véga et Altaïr s’aiment, ils sont tellement heureusex de se marier qu'ils ne travaillent plus du tout. L’empereur du Ciel est en colère et sépare Véga et Altaïr et les envoie chacun des deux côtés de la Voie lactée. Il autorise à sa fille de rencontrer son mari une fois par an, le 7 juillet.

De nos jour, on décore les feuilles de bambou et on accroche des ornements d’origami. On écrit nos souhaits du papier et on les accroche aussi à des feuilles de bambou. Traditionnellement, on prépare les décorations début juillet et on les place sous les toits le soir du 6 juillet. Le 7 juillet, on jette les décoration dans un fleuve ou on les brûle que nos souhaits arrivent jusqu’au ciel.
P1060169.jpg

Japon | Comments:(0) | Trackbacks:(0)

Mémoires du séisme de Kobe

2011/06/08 Wed 00:21

Le 17 janvier 1995, à 5:46, le séisme a touché ma ville, “Kobe”. J’avais 15ans et j’habitais à Kobe depuis la naissance. Kobe est la capitale de Hyogo prefecture et il y a plus de 1.5 millions d'habitants. La ville est intercalée entre de jolies montagnes au nord et un port au sud. Elle se situe à côté de Osaka et Kyoto, à 500km environ à l'ouest de Tokyo. Le Japon est considéré comme un pays de tremblement de terre, mais il n’y avait pas eu de séisme dans ma région “Kansai” (Kyoto, Osaka et Kobe) avans que ce séisme ait touché Kobe.

Les tuiles de la maison de mes parents sont tombées, beaucoup de choses se sont cassées, mais toute ma famille n’a pas été blessées. Des plus petits tremblements de terre ont suivi, il n’y avait pas assez de nourriture. On ne pouvait pas utiliser de gaz pendant deux mois. Je ne pouvais pas aller à l’école car le gymnase était devenu la morgue. Il y avait beaucoup de choses terribles pendant le séisme, mais c’était une chose très simple qui m’a impressionnée le plus.

Le soir du séisme, je suis allée voir ma grand-mère à l’hôpital. L’hôpital était près de la maison et c'était aussi le lieu où je suis née. Les bâtiments étaient situés sur une colline. Normalement, on voit la magnifique vue du port de Kobe de la chambre de l’hôpital. Quand j’étais hospitalisée, je voyais toujours des bateaux et la mer briller sous le soleil pendant la journée, et le soir, je voyais les lumières du port et ces reflets dans l’eau comme des bijoux dispersés dans le noir. Le soir du séisme, quand je suis arrivée à l’entrée de l’hôpital, j’ai regardé le port. Il n’y avait pas la vue familière. Il n'y avait rien que du noir. Dans le bruit des sirènes sans interruption et l’odeur des feux, j’ai vu la mer plus sombre que le noir. J'ai soudain levé les yeux vers le ciel, la grand lune émettait une lumière froide. C'était presque la pleine lune. Dans l’air glacée hivernale, la lumière était très froide, calme mais incroyablement belle. C’était la plus belle lune que je n’avais jamais vue. Quand le séisme est arrivé, je n’ai pas pu réagir immédiatement car c’était la première fois et je n’avais pas imaginé un tremblement de terre dans ma région. Ensuite, le tremblement de terre s'est calmé et j’ai vu la situation, je n’arrivais toujours pas à croire à la réalité. Mais quand j’ai vu la lune qui brillait, j’ai vraiment craint la nature. Même si les gens souffraient dans les profondeurs de la douleur, la nature restait toujours la même.

Ça fait déjà 16 ans que le séisme de Kobe est arrivé. Je me souviens toujours de l’anxiété et de la peur. J’espère que je ne vois plus la lune aussi froide et belle. Ça fait bientôt 3 mois que le séisme de de la côte Pacifique du Tōhoku. Je souhaite sincèrement la récupération des habitants et la reconstruction dans les zones touchées par le séisme de cette année au Japon.
Japon | Comments:(0) | Trackbacks:(0)

Hanami

2011/05/22 Sun 22:07

Il y a beaucoup de cerisier au Japon. Les japonais ont un goût particuliers pour les fleurs de cerisier. Elles fleurissent de fin mars à avril. Elles sont bien sûr les symboles du printemps. C’est déjà quelque chose de spécial. Mais au Japon, la nouvelle année scolaire commence en avril. Les fleurs de cerisier sont toujours avec nous pour cette nouvelle phase de la vie. Elles deviennent encore plus spécial. C’est aussi agréable que les fleurs de cerisier tombent vite. La fragilité et la fin sans regret s’accordent avec l’esthétique japonaise.
a.jpg
 
On pique-nique sous les cerisiers pendant leur floraison. Ça s’appelle “hanami”. C’est une coutume traditionelle. On apporte un grand Bento et on déjeune sous les cerisiers en appréciant la beauté des fleurs. Sinon, dans les parcs et les temples connus pour les cerisiers, il y a des petits stands, où on peut acheter des snacks et des boissons. Ce qui est le plus joli, ce sont les fleurs de cerisiers la nuit. On mange et boit sous des cerisiers illuminés avec des lanternes. Les fleurs flottent dans le noir de la nuit. C’est fantastique !
b.jpg

Japon | Comments:(2) | Trackbacks:(0)

La fête de garçons

2011/05/05 Thu 20:01

Le 5 mai est un jour férie au Japon. Il s’appelle “Kodomo no hi” (journée des enfants). Même si on dit Journée des enfants, traditionnellement, c’est la fête des garçons. Les parents souhaitent et célèbrent la croissance de leurs fils. Il y a quelques coutumes particulières pour cette fête.

Koi nobori
“Koi nobori” sont les banderoles en forme de carpes. Dans une légende chinoise, les carpes remontèrent le fleuve et s’envolèrent dans le ciel. Elles se transformèrent en dragons. Donc la carpe est un symbole de succès. Pendant la période précédant la journée des enfants, et un peu après, les parents disposent des banderoles, en fait des manches à air décorées en forme de carpe, à l’extérieur de la maison. Ils souhaitent le succès de leurs enfants.
P1090325.jpg

Gogatsu ningyo
“Gogatsu ningyo” veut dire la poupée de mai. On la dispose à la maison. Cette poupée est soit une armure japonaise, soit Benkei qui est un guerrier connu, ou encore Kintaro qui est un héros du folklore japonais.
P1090331.jpg


Chimaki et Kashiwa-mochi
Chimaki est originellement un plat chinois. Il est fait de riz gluant en papillote dans des feuilles. Il existe une version salée et une version sucrée, mais le 5 mai, au Japon, on le mange sucré. En Chine, une histoire raconte que Chimaki a expulsé les mauvais esprits.
Kashiwa-mochi est le gâteau de riz gluant avec de la confiture d’haricots rouges dedans. Il est enroulé dans une feuille de chêne. Les vieilles feuilles de chêne ne tombent pas jusqu’à ce que les nouvelles poussent. Donc le feuille de chêne est un symbole de fertilité.

Shoubu yu
Shoubu yu est un bain avec l’acore odorant. On met l’acore odorant dans une baignoire quand on prend un bain le 5 mai. En japonais, l’acore odorant est l’homonyme pour «mettre l’accent sur les arts martiaux». Et aussi il est considéré comme une plante qui porte bonheur à l’homme, car il sa forme fait penser ) celle d’une épée.

J'ai un fils, mais ici, en Allemagne, je ne peux pas trouver de gâteaux speciaux pour la fête des garçons. Donc j'ai fait un pain de viande en forme de carpe, ou au moins, en forme de poisson. De toute façon, il a tout mangé.
P1090316.jpg

Japon | Comments:(0) | Trackbacks:(0)
 | HOME | Next »