Mémoires du séisme de Kobe

2011/06/08 Wed 00:21

Le 17 janvier 1995, à 5:46, le séisme a touché ma ville, “Kobe”. J’avais 15ans et j’habitais à Kobe depuis la naissance. Kobe est la capitale de Hyogo prefecture et il y a plus de 1.5 millions d'habitants. La ville est intercalée entre de jolies montagnes au nord et un port au sud. Elle se situe à côté de Osaka et Kyoto, à 500km environ à l'ouest de Tokyo. Le Japon est considéré comme un pays de tremblement de terre, mais il n’y avait pas eu de séisme dans ma région “Kansai” (Kyoto, Osaka et Kobe) avans que ce séisme ait touché Kobe.

Les tuiles de la maison de mes parents sont tombées, beaucoup de choses se sont cassées, mais toute ma famille n’a pas été blessées. Des plus petits tremblements de terre ont suivi, il n’y avait pas assez de nourriture. On ne pouvait pas utiliser de gaz pendant deux mois. Je ne pouvais pas aller à l’école car le gymnase était devenu la morgue. Il y avait beaucoup de choses terribles pendant le séisme, mais c’était une chose très simple qui m’a impressionnée le plus.

Le soir du séisme, je suis allée voir ma grand-mère à l’hôpital. L’hôpital était près de la maison et c'était aussi le lieu où je suis née. Les bâtiments étaient situés sur une colline. Normalement, on voit la magnifique vue du port de Kobe de la chambre de l’hôpital. Quand j’étais hospitalisée, je voyais toujours des bateaux et la mer briller sous le soleil pendant la journée, et le soir, je voyais les lumières du port et ces reflets dans l’eau comme des bijoux dispersés dans le noir. Le soir du séisme, quand je suis arrivée à l’entrée de l’hôpital, j’ai regardé le port. Il n’y avait pas la vue familière. Il n'y avait rien que du noir. Dans le bruit des sirènes sans interruption et l’odeur des feux, j’ai vu la mer plus sombre que le noir. J'ai soudain levé les yeux vers le ciel, la grand lune émettait une lumière froide. C'était presque la pleine lune. Dans l’air glacée hivernale, la lumière était très froide, calme mais incroyablement belle. C’était la plus belle lune que je n’avais jamais vue. Quand le séisme est arrivé, je n’ai pas pu réagir immédiatement car c’était la première fois et je n’avais pas imaginé un tremblement de terre dans ma région. Ensuite, le tremblement de terre s'est calmé et j’ai vu la situation, je n’arrivais toujours pas à croire à la réalité. Mais quand j’ai vu la lune qui brillait, j’ai vraiment craint la nature. Même si les gens souffraient dans les profondeurs de la douleur, la nature restait toujours la même.

Ça fait déjà 16 ans que le séisme de Kobe est arrivé. Je me souviens toujours de l’anxiété et de la peur. J’espère que je ne vois plus la lune aussi froide et belle. Ça fait bientôt 3 mois que le séisme de de la côte Pacifique du Tōhoku. Je souhaite sincèrement la récupération des habitants et la reconstruction dans les zones touchées par le séisme de cette année au Japon.
Japon | Comments:(0) | Trackbacks:(0)
 | HOME |